domingo, 24 de abril de 2011

Québec veut réduire l'immigration

Kathleen Weil. Ministra de
Inmigración de Quebec © MICC
Leyendo la CyberPresse me encontré con un artículo donde se habla del deseo de la provincia de Quebec de reducir el numero de inmigrantes que anualmente acogen. el articulo me pareció bastante interesante por lo que me he animado a compartir algunos párrafos (las negrillas las coloqué yo):
Québec envisage d'accueillir 50 000 immigrants par année de 2012 à 2015, selon un document de consultation déposé jeudi par la ministre de l'Immigration et des Communautés culturelles, Kathleen Weil. Or, 54 000 nouveaux arrivants se sont installés ici en 2010. Et ce devrait être le même nombre cette année. La cible qu'il s'était fixée pour la période 2008-2011 s'élevait même à 55 000.
Como podemos ver se habla de pasar de una meta de 55.000  a 50.000 inmigrantes por año para el periodo 2012-2015, una reducción de un nada despreciable 10%. Sigamos:
Pour justifier la diminution, elle a fait valoir que l'Institut économique du Québec ne prévoit plus une décroissance de la population à partir de 2031 en raison du mini-baby-boom des dernières années. Elle a affirmé que la cible permettra de combler les besoins de main-d'oeuvre, alors que 740 000 emplois seront à combler d'ici 2014. Mais, surtout, elle a reconnu que le gouvernement veut se donner de «l'oxygène» pour intégrer en emploi les immigrants déjà installés ici. Notons que le taux de chômage des immigrants s'élève à environ 13% (7,7% pour l'ensemble des Québécois). Selon Mme Weil, la nouvelle cible «tient compte de la capacité d'accueil de la société québécoise».
Pues aquí nos justifican la medida diciéndonos que no se prevee un decrecimiento de la población para el año 2031 (increíble esto de pensar a largo plazo no?) debido a un mini baby boom (en referencia a lo que se conoce como el baby boom de los 50-60s). Ahora bien resulta importante la tasa de desempleo para los inmigrantes 13% es alto, bastante alto, prácticamente el doble que para el total de los Quebecos. Esto es algo a considerar, pues unido a la llamada Experiencia Canadiense, sera uno de los obstáculos a vencer una vez en Montreal.
Québec veut limiter à un maximum de 30% la proportion des immigrants provenant de chacun des «bassins géographiques». Cette mesure entraînerait une baisse des nouveaux arrivants en provenance de l'Afrique, qui ont représenté 36,8% de l'ensemble des immigrants admis en 2010, selon le document de consultation. Ils proviennent surtout du Maghreb. Les deux principaux pays d'origine des immigrants sont le Maroc et l'Algérie.
Si fuese Argelino o Marrueco con ganas de atravesar el atlántico este párrafo me pusiera a correr a terminar mi aplicación, pues no solo me reducen el 10% general sino que a esto le suman un tope regional . Buenas noticias para los latinoamericanos? Tal vez!. Al limitar las regiones predominantes (Africa y Europa), pues debería haber mayor espacio para los latinos y los Asiáticos
Tabla 2 del Plan de Inmigración 2011
Todo esto va unido también a la exigencia de mejorar el nivel del francés con el que llegan la mayoría de los Inmigrantes dado que en el 2010 un 35% de los inmigrantes no sabia hablar francés, y el 65% restante tenia niveles muy variables de conocimiento del mismo.

En el comunicado oficial se nos presenta un resumen de las tendencias en materia de inmigración para el periodo 2012-2015:
  • Orientation 1 : Porter progressivement à 50 % la proportion des requérants principaux de la catégorie des travailleurs qualifiés détenant une formation dans des champs de compétence correspondant à des besoins exprimés sur le marché du travail.
  • Orientation 2 : Maintenir majoritaire la proportion de personnes connaissant le français dans l'ensemble des admissions.
  • Orientation 3 : Augmenter le niveau de connaissance du français chez les candidats de la catégorie des travailleurs qualifiés.
  • Orientation 4 : Maintenir annuellement entre 65 % et 75 % la part des personnes de moins de 35 ans dans l'ensemble des admissions.
  • Orientation 5 : Rééquilibrer progressivement la proportion que représente chacun des grands bassins géographiques de provenance de l'immigration pour qu'en 2015 cette proportion soit limitée à un maximum de 30 % pour chacun de ces bassins.
  • Orientation 6 : Maintenir annuellement à un minimum de 65 % la part de l'immigration économique dans l'ensemble des admissions.
  • Orientation 7 : Viser une stabilisation relative du volume des admissions pendant la période 2012-2015, de manière qu'en fin de période, soit en 2015, la moyenne annuelle des admissions s'établisse à 50 000 personnes.
Cabe resaltar que todo esto es apenas una propuesta, sobre la cual los ciudadanos de Quebec pueden opinar (hasta el 18 de Mayo). Para quienes esten en Montreal y deseen saber como participar, pues pueden entrar aquí Consultation générale et auditions publiques sur le document de consultation intitulé «La planification de l’immigration au Québec pour la période 2012-2015»

Relacionados: